Blog Ergo Famille

2 semaines d’activités – Jour 3

 

Pour planifier des idées simples pour bouger et jouer à la maison et à faible coût, voici encore quelques suggestions d’activités!

La marche des animaux

Je vous recommande fortement de vous procurer le livre « La marche des animaux : Pour avoir une bonne posture » en version papier ou électronique ou même son tome 2, « La marche des animaux 2 ». Ce livre a été écrit par ma bonne amie Valérie Kempa, ergothérapeute, fondatrice de la maison d’édition ERGO Édition qui est maintenant sous la bannière Regard9. Ce livre présente ainsi des jeux moteurs permettant de se déplacer en imitant différents animaux.

Pour reprendre les mots de l’auteur, « ce livre a été conçu pour favoriser le développement sensori-moteur des enfants, qui est à la base de leur développement. ». Les activités motrices proposées sont présentées de façon ludique, créative et accompagnées d’illustrations magnifiques. Elles viennent ainsi stimuler le développement du contrôle postural, la planification motrice ainsi que la dissociation et la stabilité des bras et des jambes. Des coloriages des différents animaux se retrouvent également à la fin du livre ainsi que d’autres surprises et activités qui vous seront proposées.

Pour vous procurer La Marche des Animaux, rendez vous à l’adresse suivante :
https://www.regard9.ca/livres-ERGOedition.html

C’est la ressource parfaite pour stimuler les habiletés motrices des enfants à la maison!

Bacs d’exploration sensorielle

Des images de bacs remplis de macaronis, de riz et de trucs colorés circulent abondamment sur les réseaux sociaux tels que Pinterest, Facebook ou Instagram. Mais qu’est-ce que c’est exactement, un bac d’exploration sensorielle? À quoi ça sert?

Pour comprendre l’origine de ces bacs, il faut retourner aux bases du développement de l’enfant. Pour résumer simplement, le développement des sens chez les enfants se fait de manière progressive, il permet d’établir une base solide, avec le développement moteur, permettant par la suite le développement des habiletés plus raffinées tel que le langage ou les fonctions cognitives.

Le premier stade de jeu chez l’enfant est le stade sensori-moteur. Le bébé découvre ainsi son environnement à l’aide de ses sens : le toucher, le mouvement, la vue, l’ouïe, etc. Le jeu sensorimoteur et le jeu sensoriel font donc partie intégrante du développement de l’enfant et le raffinement de ces fonctions se poursuit tout au long de notre vie. Il n’y a qu’à penser au développement du goût, qui n’est définitivement pas le même à 4 ans qu’à 35 ans!

Attention, cette activité peut comporter de petits objets ne convenant pas à des enfants de moins de 3 ans vu les risques d’étouffement et un encadrement serré des parents est requis.

Afin de stimuler les sens, plus particulièrement le toucher, mais aussi les habiletés de discrimination tactile, la vue, le jeu créatif, on propose à l’enfant un bac rempli d’objets de textures variées. Utilisez ce que vous avez sous la main! Des macaronis, du riz, des lentilles, des retailles de papier déchiquetées, les idées ne manquent pas sur le web.

L’enfant explore ce bac à la recherche de petits objets et jouets qui y sont cachés ou s’y amuse un peu comme dans un bac à sable avec des pelles, des contenants, des ustensiles, des entonnoirs. Cette exploration permet également de stimuler les habiletés de motricité fine des enfants, qui doivent remplir, verser, vider, creuser, etc.

Votre enfant est plus vieux? Cachez-y des équations mathématiques à résoudre, des phrases à compléter, des mots à lire, etc. Les possibilités sont infinies!

Amusez-vous bien et revenez me voir demain pour d’autres idées d’activités!

2 semaines d’activités – Jour 2


J’espère que vous avez été inspirés par les activités proposées hier, sentez-vous bien libre de me partager vos avis, vos expérimentations et vos idées! En ciblant des activités très variées au plan moteur, perceptuel, fonctionnel et sensoriel, je vise surtout à vous procurer une banque d’idées dans laquelle piger au besoin.

Aujourd’hui encore je vous propose 3 autres activités à explorer avec vos enfants, en fonction bien évidemment de leur âge et de leurs intérêts.

1- Se déguiser!

Plutôt que d’enfiler les costumes d’Halloween de l’automne dernier, je vous propose d’explorer des déguisements simples et créatifs avec vos enfants. Vous pouvez ainsi leur regrouper dans une boîte ou un bac des éléments variés tels que :

– Vos vieux chapeaux, tuques, casquettes, mitaines, gants, bottes, sandales, souliers, pantoufles, bandeaux;
– Anciens sacs à mains (vides!) et sacs à dos;
– Vieux tee shirts, chemises, bas dépareillés, jupes, vestes, cardigans, etc.

Les enfants adorent enfiler nos vêtements et accessoires alors en leur permettant de le faire, ils seront d’autant plus intéressés et amusés à le faire. Permettez-leur d’essayer différents accessoires et vêtements avec un miroir à proximité. Fous rires garantis!

 

2- Révision académique en mouvement

Pour ne pas complètement se déconnecter des matières académiques vues en classe pendant ces 2 semaines de congé forcé, improvisez des révisions de notions et devoirs antérieurs ou récents tout en ajoutant une touche ludique à la tâche.

Votre enfant gigotte rapidement sur sa chaise après quelques minutes? Permettez-lui de s’installer debout devant la table ou à genoux devant une chaise.

Écrire les mots de vocabulaire sur des trottoirs d’écriture occasionne des conflits? Sortez un tableau et des craies, ou une grande feuille installée au sol et des crayons de cire. Des applications d’écriture ou de dessin sur Ipad peuvent même aider parfois à varier le « médium » utilisé et augmenter l’intérêt et la motivation.

Pour stimuler l’écriture autrement : on écrit des cartes de souhaits, on complète la liste d’épicerie, on envoie du courrier par la poste, on invente une histoire farfelue ou des codes secrets, on envoie un courriel à un ami, etc.

Compter et calculer avec des cubes et des réglettes n’intéresse pas fillette? Sortez des jujubes, des chocolats, des smarties ou en version santé, des raisins secs, des bleuets, des carottes. En plus de compter des aliments amusants, on permet une collation spéciale quand tout est terminé!

Si vous planifiez de longues périodes académiques à la table, proposez une pause active après chaque bloc de 15-20 minutes. Vous pouvez ainsi proposer à votre enfant une courte routine de type bougeotte :

  • Saute sur place 15 fois
  • Touche tes orteils et relève toi 10 fois
  • Fais le tour de la table 3 fois
  • Étire les bras vers le plafond et compte jusqu’à 10
  • Brasse tes bras, tes jambes et puis tout ton corps puis revient t’asseoir.

Des courtes pauses motrices énergiques ont un effet bénéfique reconnu sur l’attention soutenue vers la tâche, la posture et l’engagement actif.

3- Glisser sur la neige

Allez glisser sur la neige! Je précise que je suis à Laval et actuellement, la neige est durcie sur le dessus, glacée par bouts. Donc parfaite pour la glissade, mais pas tant pour les bonhommes de neige!

Trouvez une butte sécuritaire et sans obstacle à proximité de chez vous, attrapez vos traîneaux et direction glissade! Une supervision demeure recommandée pour les plus jeunes selon l’état de la surface, la vitesse potentielle et le risque de chute ou de coup sur la tête. Quelle belle façon de dépenser son énergie tout en stimulant les habiletés de planification motrice, de coordination, d’équilibre, de stratégies de résolution de problème et de stimuler les sens!

Pas de traîneau disponible? Pensez à en emprunter un, à en acheter un usagé. Des idées de traîneaux improvisés ou « do it yourself – DIY » se trouvent aussi facilement sur internet, mais la prudence est de mise et le succès est incertain! D’un autre côté, des adolescents en manque d’occupations pourraient y découvrir juste assez de nouveauté pour redécouvrir le plaisir de glisser!

Amusez-vous bien, suivez-moi pour d’autres idées d’activités demain!

Bienvenue dans le blog Ergo Famille!

Alors que je débute ma clinique et mon blog, nous sommes en plein contexte de pandémie: le système de santé en alerte face au Covid-19, les annonces gouvernementales qui se font plusieurs fois par jour, les établissements publics qui sont maintenant tous fermés (arénas, bibliothèques, centres communautaires et sportifs, etc), les épiceries prises d’assaut, etc… Et à ça s’ajoute: 2 semaines avec les enfants à la maison temps plein.  

Aujourd’hui, tous les parents du Québec ont de nombreuses préoccupations en tête, des inquiétudes en tout genre, l’organisation, les finances, la santé, l’accès aux biens essentiels, cette ambiance générale occasionne beaucoup de stress. 

Mais dans tout ça, nos enfants seront à la maison pour les 2 prochaines semaines de façon très imprévue. Encourager le jeu autonome, apprendre à s’occuper seul, être créatif c’est bien et c’est même essentiel à leur développement. Mais au bout d’un certain temps, ils finiront certainement par tourner en rond! 

Parce qu’un parent bien préparé en vaut 2, je vous proposerai quotidiennement des idées d’activités à faire à la maison pour les 2 prochaines semaines afin d’occuper vos enfants lorsque l’ennui se fera sentir. Sans que ce soit inscrit à un horaire ou que ça suive une gradation, je vous propose ici des activités stimulantes, variées, demandant peu de préparation, peu de matériel et tout ça, pour vous éviter d’avoir à vous casser la tête pour des idées! 

2 semaines d’activités – Jour 1

1. JOUER DEHORS

On sort jouer dehors! Dans la cour arrière ou avant, au parc, au terrain sportif le plus près ou dans un boisé à proximité, on profite du soleil de la journée et on sort jouer dehors dans la neige! Les bienfaits du jeu physique à l’extérieur sont largement documentés, il permet de stimuler le développement des capacités motrices, l’équilibre, la coordination motrice, la conscience corporelle et visuo-spatiale, le développement sensoriel, etc. Rien de tel pour dépenser son énergie!  

Afin de proposer un élément de nouveauté à vos enfants, je vous propose le jeu de type « loose parts » ou jeu libre et actif, inspiré d’un programme issu de l’Angleterre1. Le concept est simple, on met à la disposition des enfants des objets courants ou des jouets qu’ils n’utilisent pas généralement à l’extérieur et on les laisse jouer. Dans le concept initial, ce sont des objets courants très hétéroclites qui sont proposés aux enfants: planches de bois, pneus, tuyaux de plastique, contenants en tout genre, branches, roches, etc.

Pour le besoin de la cause, j’ai expérimenté uniquement avec des objets courants et jouets de plastique en raison de la neige et de la présence de mon tout petit de moins de 2 ans, mais pour des enfants plus vieux, des objets inusités et inhabituels permettent aux enfants d’explorer de façon créative et ingénieuse. Donc on fait le tour de la maison, du garage ou du sous-sol pour s’inspirer et on permet aux enfants d’utiliser ce qu’on leur offre afin de jouer et créer des jeux à leur guise dans la neige. Beaucoup de plaisir en vue!  

2. CUISINER

Cuisiner avec eux un repas ou un dessert qu’ils aiment beaucoup. Les enfants aiment généralement cuisiner avec leurs parents ou par eux-mêmes. On stimule ainsi les habiletés motrices fines, la lecture de la recette et de la liste des ingrédients, le calcul des mesures requises, l’organisation dans la tâche, la planification de l’activité, etc. Ils seront d’autant plus motivés à cuisiner une recette qu’ils choisissent eux-mêmes. 

La beauté des activités culinaires avec les enfants, c’est non seulement de les impliquer dans une tâche domestique concrète mais aussi d’ajuster les attentes et les étapes demandées à l’âge et aux capacités des enfants. Bon appétit! 

3. CASSE-TETES

Proposer des casse-têtes ou des encastrements de bois pour les plus jeunes. On termine avec un jeu plus calme, il faut bien des moments calmes de temps en temps! Les casse-têtes sont des jeux faciles d’accès, à faible coût et offrant de grands bénéfices au niveau développemental. On développe ainsi les habiletés de perception visuelle, d’organisation visuo-spatiale, le repérage visuel, la planification dans la tâche, l’attention soutenue, etc. 

Les choix et les possibilités sont infinis, sortez les casse-têtes que vous avez sous la main ou faites un échange avec des amis ou des voisins à proximité. Ajustez la difficulté du casse-tête aux habiletés et à l’âge de votre enfant pour maintenir son intérêt et sa motivation. Vous pouvez aussi varier l’endroit pour le compléter : à la table, au sol, dans le noir avec une lampe de poche, etc.

Suivez-moi pour d’autres idées d’activités demain et amusez-vous bien avec les enfants! 

233 boul. Ste-Rose, suite 222

Laval, Qc, H7L 1L7

Pin It on Pinterest

Share This