Alors que je débute ma clinique et mon blog, nous sommes en plein contexte de pandémie: le système de santé en alerte face au Covid-19, les annonces gouvernementales qui se font plusieurs fois par jour, les établissements publics qui sont maintenant tous fermés (arénas, bibliothèques, centres communautaires et sportifs, etc), les épiceries prises d’assaut, etc… Et à ça s’ajoute: 2 semaines avec les enfants à la maison temps plein. 

Aujourd’hui, tous les parents du Québec ont de nombreuses préoccupations en tête, des inquiétudes en tout genre, l’organisation, les finances, la santé, l’accès aux biens essentiels, cette ambiance générale occasionne beaucoup de stress. 

Mais dans tout ça, nos enfants seront à la maison pour les 2 prochaines semaines de façon très imprévue. Encourager le jeu autonome, apprendre à s’occuper seul, être créatif c’est bien et c’est même essentiel à leur développement. Mais au bout d’un certain temps, ils finiront certainement par tourner en rond! 

Parce qu’un parent bien préparé en vaut 2, je vous proposerai quotidiennement des idées d’activités à faire à la maison pour les 2 prochaines semaines afin d’occuper vos enfants lorsque l’ennui se fera sentir. Sans que ce soit inscrit à un horaire ou que ça suive une gradation, je vous propose ici des activités stimulantes, variées, demandant peu de préparation, peu de matériel et tout ça, pour vous éviter d’avoir à vous casser la tête pour des idées! 

2 semaines d’activités – Jour 1

1. JOUER DEHORS

On sort jouer dehors! Dans la cour arrière ou avant, au parc, au terrain sportif le plus près ou dans un boisé à proximité, on profite du soleil de la journée et on sort jouer dehors dans la neige! Les bienfaits du jeu physique à l’extérieur sont largement documentés, il permet de stimuler le développement des capacités motrices, l’équilibre, la coordination motrice, la conscience corporelle et visuo-spatiale, le développement sensoriel, etc. Rien de tel pour dépenser son énergie!  

Afin de proposer un élément de nouveauté à vos enfants, je vous propose le jeu de type « loose parts » ou jeu libre et actif, inspiré d’un programme issu de l’Angleterre1. Le concept est simple, on met à la disposition des enfants des objets courants ou des jouets qu’ils n’utilisent pas généralement à l’extérieur et on les laisse jouer. Dans le concept initial, ce sont des objets courants très hétéroclites qui sont proposés aux enfants: planches de bois, pneus, tuyaux de plastique, contenants en tout genre, branches, roches, etc.

Pour le besoin de la cause, j’ai expérimenté uniquement avec des objets courants et jouets de plastique en raison de la neige et de la présence de mon tout petit de moins de 2 ans, mais pour des enfants plus vieux, des objets inusités et inhabituels permettent aux enfants d’explorer de façon créative et ingénieuse. Donc on fait le tour de la maison, du garage ou du sous-sol pour s’inspirer et on permet aux enfants d’utiliser ce qu’on leur offre afin de jouer et créer des jeux à leur guise dans la neige. Beaucoup de plaisir en vue!  

2. CUISINER

Cuisiner avec eux un repas ou un dessert qu’ils aiment beaucoup. Les enfants aiment généralement cuisiner avec leurs parents ou par eux-mêmes. On stimule ainsi les habiletés motrices fines, la lecture de la recette et de la liste des ingrédients, le calcul des mesures requises, l’organisation dans la tâche, la planification de l’activité, etc. Ils seront d’autant plus motivés à cuisiner une recette qu’ils choisissent eux-mêmes. 

La beauté des activités culinaires avec les enfants, c’est non seulement de les impliquer dans une tâche domestique concrète mais aussi d’ajuster les attentes et les étapes demandées à l’âge et aux capacités des enfants. Bon appétit! 

3. CASSE-TETES

Proposer des casse-têtes ou des encastrements de bois pour les plus jeunes. On termine avec un jeu plus calme, il faut bien des moments calmes de temps en temps! Les casse-têtes sont des jeux faciles d’accès, à faible coût et offrant de grands bénéfices au niveau développemental. On développe ainsi les habiletés de perception visuelle, d’organisation visuo-spatiale, le repérage visuel, la planification dans la tâche, l’attention soutenue, etc. 

Les choix et les possibilités sont infinis, sortez les casse-têtes que vous avez sous la main ou faites un échange avec des amis ou des voisins à proximité. Ajustez la difficulté du casse-tête aux habiletés et à l’âge de votre enfant pour maintenir son intérêt et sa motivation. Vous pouvez aussi varier l’endroit pour le compléter : à la table, au sol, dans le noir avec une lampe de poche, etc.

Suivez-moi pour d’autres idées d’activités demain et amusez-vous bien avec les enfants! 

Pin It on Pinterest

Share This